N'HÉSITEZ PAS À NOUS CONTACTER PAR E-MAIL, PAR TÉLÉPHONE OU VIA LES RÉSEAUX :

7 rue de la République

02140 Vervins

Tél : 03 23 98 53 90

© 2019 RH Immobilier

Dossier Gestion

Pourquoi faire appel à un service de gestion locative ?

Sur le point de louer votre bien, vous vous demandez si vous devez le confier en gestion locative ?
S'en remettre à un professionnel pour gérer son patrimoine immobilier peut en effet être une bonne solution quand "on ne sait pas, on ne veut pas ou si l'on n'est pas sur place".

 

Même si la gestion locative n'est en rien obligatoire, elle reste vivement conseillée car cette activité demande du temps ainsi que des connaissances juridiques et immobilières.

 

"Nous faisons le lien entre le propriétaire et le(s) locataire(s), nous jouons le rôle d'intermédiaire".

Pour ce faire, le propriétaire doit signer un mandat de gestion locative, qui donne le pouvoir à un mandataire d'accomplir au nom du propriétaire de nombreux actes liés à la gestion de son patrimoine et à la location.

 La gestion locative solution de tranquillité

Le rôle du mandataire en charge de la gestion locative doit être explicitement spécifié dans le mandat, sans quoi les fonctions supplémentaires pourront entraîner des frais.
 

Parmi les missions à définir, il est souvent question de : 
- rechercher des locataires ,
- rédiger le bail,

- l'état des lieux d'entrée et de sortie,
- percevoir les loyers avant rétribution au propriétaire et envoyer les quittances au locataire,
- envoyer des avis d'échéance,
- s'occuper de la révision du loyer et de l'ajustement des provisions pour charges,
- traiter les impayés (relances, lancement de procédures huissière etc...),
- prendre en charge de tâches plus ponctuelles comme le suivi de travaux.

Cependant, ces attributions restent à fixer au cas par cas.

Un propriétaire qui a déjà trouvé son locataire peut par exemple s'adresser à un professionnel pour s'occuper de la suite de la gestion. 

Combien ça coûte ?


Les frais d’agence lors de la mise en location du bien
+

En contrepartie de son activité, le gestionnaire reçoit une rémunération calculée à partir du loyer TTC.

Le coût de ces honoraires de gestion locative est totalement libre, mais il représente en moyenne entre 5 et 9 % TTC des sommes encaissées sur l'année.

(Pour le cas de l'agence RH Immobilier nous vous invitons à consulter l'onglet ''Nos Honoraires'' présent sur la page d’accueil)

La location une alternative pour la location de votre/vos bien(s)

Vous souhaitez gérer votre/vos bien(s) tout en étant accompagné dans vos démarches de location. Cela est également possible dans notre agence.

Nous effectuerons:

- la publicité de votre logement

- la recherche des locataires
- l’établissement d’états des lieux

- la rédaction du bail

Vous resterez maitre de :

- l’encaissement 
- l’envoi des quittances au locataire
- l’envoi des avis d'échéance
- s'occuper de la révision du loyer et de l'ajustement des provisions pour charges
- traiter les impayés (relances, lancement de procédures huissière etc...)
- la prise en charge de tâches plus ponctuelles comme le suivi de travaux.

Cette solution implique que le propriétaire accepte de gérer les différents litiges possible due à la location de son/ses logement(s) (impayés, mise en cause pour mauvaise exécution du contrat le liant avec les locataires en cas de recourt de ses derniers).

L’agence ne pouvant être tenu responsable, n’étant pas mandatée par le propriétaire pour l’exécution des tâches signalées, celui-ci engage sa propre responsabilité en tant que propriétaire du bien.

UN EXPERT DU DROIT IMMOBILIER, POUR SÉCURISER VOS TRANSACTIONS LOCATIVES

Au-delà, la disponibilité d’un agent immobilier permet de fluidifier et faciliter les rapports locatifs.

Il est présent à toutes les étapes de la vie du contrat : sélection des biens et des candidats, visites, contractualisation, interventions, résiliation…

Louer son bien peut représenter pour de nombreux bailleurs l’obligation de consacrer beaucoup de leur temps pour s’assurer de la bonne gestion de son bien, de la relation avec son locataire mais également la nécessité de se tenir informé sur toutes les évolutions réglementaires et juridiques.

L’encadrement juridique de la location résidentielle est en constante évolution : en atteste l’échelonnement continu des décrets d’application de la loi Alur depuis 2014… Une réalité qui ne va pas sans alourdir la charge des bailleurs assurant directement la gestion de leurs biens : pour ne pas commettre d’impairs et éviter les litiges, il leur faut tenir une véritable veille juridique !